mardi 25 mai 2021

Je vous invite dans ma bulle

 Ma bulle est aussi celle de la personne a qui est destinée cette pièce puisqu'il s'agissait d'une commande. Une commande dont la seule contrainte était d'utiliser la statuette fournie, souvenir de la grand mère disparue.

Une petite pièce assez simple, légère et assez abîmée. Elle a vécue beaucoup d'aventures avant d'arriver à moi. Il parait même qu'elle a servi de Barbie de substitution et aussi qu'elle dormait sur un lit avec des peluches. C'était déjà une petite rigolote vous voyez.







J'ai trouvé une boule en polypropylène, à la taille idéale, au rayon luminaire d'un grand magasin en ligne. Y en avait même des encore plus grande, j'aurais vraiment pu la mettre entièrement dedans mais justement non, j'avais besoin de l'ancrage à la terre, de mon printemps foulé aux pieds.


Début de décapage, on retire tout le maquillage!



Ensuite un décapage fin pour toute la pièce.



Voilà, encore une fois j'ai coupé la poire vierge en deux.


J'ai ouvert le socle pour pouvoir bien le remplir et y installer un système de fixation lesté.
Le plâtre de cette pièce est très léger et elle va devoir supporter une grosse bulle qui pèse plus lourd qu'elle.



Maintenant c'est l'heure de faire des crêpes.
Je la sens pas persuadée du truc là.


Du coup je lui fais faire une petite sieste pendant que je fixe ma crêpe sous ses pieds et mon système de fixation dans ses jambes.


Je creuse les parties qui avaient été cassées puis recollées.



Pour pouvoir mieux les reboucher à la résine.
Je commence à recouvrir la crêpe pour rejoindre les rochers.



Je voulais que le système de fixation de la bulle soit joli et cohérent avec l'ensemble. Le bois remplissait ces objectifs. ça donne un petit coté nature et chalet de montagne, c'est parfait.
J'ai opté pour la récupération d'un couvercle en bambou provenant d'une boite de conservation.


J'ai percé, fixé puis rebouché avec de la résine.
Et je continuais aussi de rajouter des couches à ma crêpes.


J'ai enlevé l'épaisseur du couvercle en bois à la partie supérieure de la pièce afin qu'elle fasse toujours la même taille qu'à l'origine.
Sinon elle aurait eu l'air d'un Barbapapa en pleine transformation.


J'ajuste la taille de l'intérieur du couvercle pour mieux m'adapter au diamètre de ma bulle.
Et puis je continue toujours de rajouter des couches sur ma crêpe.


Deux petits boulons plus tard...


Je commence à réaliser quelques rochers en plus pour que ce soit moins abrupte.
Et puis je craque pour une petite moulure sur le socle.


Vous connaissiez la chaussette à vis et boulon ?
Bah c'est ça.


Puisqu'on parle chaussettes, passons au bonnet.
Est ce que un cure-dent planté dans un bonnet, c'est gênant?


C'est mieux si je le mets dans le pompon ?


Les moufles arrivent bientôt!


J'enlève le bonnet pour rectifier un peu l'enfoncement.


Ce qui était une crêpe est devenu un gros pancake. 


Ah comme c'est beau ces roses! 
Ce sont des cabochons utilisés en bijouterie fantaisie.


Maintenant faut tout percer.


Pour y coller plein de sections de cure-dents.


Je fixe les premiers.
Le pancake a l'air d'être bientôt prêt, vous pouvez sortir le sirop d'érable.


Le pancake a fait beaucoup trop de vaccins contre la variole et voilà le résultat.


Je dois peindre toutes les roses et le socle avant de les fixer définitivement car ensuite certains endroits sous les pétales ne seront plus accessibles par le pinceau, même un pinceau coudé.


Je vernis la partie en bois pour la protéger des intempéries liées à la neige.
Et puis j'ai fixé la partie supérieur également.
Vous n'aviez pas déjà remarqué ? c'était 3 photos plus haut pourtant!


Je fixe le petit bonnet avec son petit pompon et ses petits plis.
Je commence l'écharpe.


Je finis l'écharpe et les moufles dans la foulée.



Maintenant c'est tout blanc. 
ça s'appelle l'apprêt.
Ce moment tant attendu à chaque pièce.


Je ne peux pas m'empêcher de faire un petit essai avec la bulle vide, juste pour voir.


4 couches de blanc plus tard, j'ai enfin des roses blanches!


ça ne semble pas très cohérent mais pourtant oui, j'ai bien fait ça: j'ai peint la pièce en gris clair.
Ainsi, les différences de teintes entre résine et plâtre qui sont encore visibles vont être uniformisé sous ce gris. 
Je peux ensuite repeindre en blanc, il sera bien homogène.


Je peins mon socle et mes roses comme j'ai dit tout à l'heure que j'allais faire.
Vous voyez je tiens mes promesses.


Je vernis également, je fais ma petite dorure à la feuille d'or sur certaines, et enfin je peux tout coller!


Alors la neige c'était pas une mince affaire. On peut le dire.
J'ai acheté 3 différents paquets de neige synthétique type poudreuse.
Une catastrophe car toutes collent aux parois de la bulle à cause de l'effet électro-statique.
Du coup on voit rien dans la bulle.
Je voulais pas du coton ou des gros flocons, je voulais que ça reste fluide.
Avec mon cerveau on a fait plusieurs brainstorming sur comment enrayer l'effet électro-statique.
Après pas mal de recherches j'ai finalement opté pour les micro billes de polystyrène.
Parce que j'allais les peindre. Oui.
J'ai tenté d'abord avec une bombe de peinture dans un grand sac, en brassant bien.
Ce n'était pas suffisant. Quand je les mettais dans la bulle, il y en avait encore beaucoup trop sur les parois.
J'ai dû être plus radicale. J'ai donc rempli un seau  de peinture, et avec des gants j'ai trempé et malaxé ces micro billes pour ensuite en faire des grosses galettes.


Après séchage, il m'a fallu environ 2 jours pour émietter chaque galettes jusqu'à libérer toutes mes micro billes.



L'effet électro-statique est ainsi grandement réduit !
Il en reste toujours quelques unes qui adhérent aux parois mais elles n'empêchent pas de voir la pièce.
ça donne même un coté encore plus vivant et ludique car on peut les déplacer simplement en appuyant notre doigt sur la bulle.

La peinture est maintenant terminée.
Un petit peu de rose aux joues et au nez.
Mais pas trop quand même sinon on va penser qu'elle a abusé du vin de messe.



Quand tout fut peint, j'ai décidé de racheter une nouvelle bulle car celle que j'avais, avait été un peu abimée par mes expérimentations. 
Mais la bulle n'est jamais arrivée. Le service de livraison la perdue.
Le vendeur m'en envoie donc une autre. 
Elle arrive avec un gros défaut.
J'en commande donc une troisième. 
En apprenant que la bulle a un défaut, le vendeur m'offrira finalement la troisième.
Après plusieurs semaines d'attentes et de rebondissements, je reçois enfin ma bulle PARFAITE!

J'ai donc eu beaucoup de temps pour remettre en question mon système de fixation.
Je pensais simplement coller la bulle sur le bois mais finalement j'ai opté pour de la couture.
Plus simple et naturel, encore.

J'ai donc percé la partie en bois.


Et j'ai pu m'exercer sur les autres bulles défectueuses avant de faire des jolies trous dans celle-ci.


Enfin le moment fun! 
Le remplissage de neige!


Allez ! Tout le monde la tête en bas pour lier les deux parties avec de la ficelle en coton.


On peut enfin nouer et hop on se remet la tête à l'endroit.


Bon je ne sais pas trop ce que je vais faire de ces 2 grosses bulles maintenant, mais je vais bien finir par trouver!



Encore une addition de résolue!









Aucun commentaire: