jeudi 22 juin 2017

Résolution du Puzzle!

Tout d'abord il faut s'occuper de Sainte Roswell et lui faire une liposuccion du crâne.
Je fais tout ça au cutter. Je gratte le voile pour arriver jusqu'à la hauteur des cheveux. Je gratte également le front pour le dégonfler, et j'y sculpte de nouveaux cheveux, environ 3 millimètres plus bas. Je ponce ce qui était les cheveux et je sculpte le voile à leur place.


La tête à déjà bien dégonflé, et le volume se rapproche déjà mieux du volume de l'autre modèle.
Mais je lui ponce un peu les joues aussi, pour affiner son visage, et l'harmoniser avec l'autre,dont je viens de terminer un deuxième décapage, plus fin.



Ensuite je m'occupe d'adapter le socle à ses nouveaux pieds en creusant les nouveaux endroits où ils vont s'encastrer.


J'affine le ponçage de la main en sculptant la paume, et j'adoucie les bords de la ceinture et de la robe.
Je prépare le socle de façon à accueillir sa barre de pôle dance. Si, si , tu vas voir après.



Avant de fixer la partie inférieure au socle, je dois tricher sur la largeur de la robe pour que la taille puisse accueillir les deux bustes.
Je choisi de découper au niveau de la ceinture écharpe et aussi d'un plis dans la robe, pour élargir en deux fois, afin de répartir cet agrandissement.
Si t'as rien compris c'est pas grave continu de regarder les photos.


Je ponce bien les deux cotés des bustes qui vont venir fusionner.
Et je modifie le voile de notre dame de lourdes afin qu'on ait l'impression qu'il va passer derrière le coup de sa frangine.


Pour percer exactement au même endroit les deux pièces afin d'y implanter une barre métallique, j'applique un point de peinture, je presse les deux pièces ensemble, et ainsi je sais ou percer précisément. 
Je commence à reboucher à la résine les parties manquantes,  et je commence à gratter le voile de celle de droite.



J'installe la partie inférieure sur le socle, en décalant le pied pour qu'il corresponde mieux au deuxième buste.
 La résine est mon amie, et elle maintient tout ça parfaitement, tout en prenant appuie sur la tige métallique.


Oui tu sais, la barre de pôle dance !
Regarde tout ces petits poings accrochés !
N'est ce pas merveilleux?
Et ça stabilise très bien l'ensemble.


J'ai donc fixé la troisième partie également, en décalant l'écharpe.
J'ai bouché grossièrement puis j'ai modelé les plis manquants.


J'ai poncé d'avantage le buste, effaçant totalement la partie gauche du voile de la soeur de droite.
(Mais on ne sait pas si elle a voté François Fillon aux dernières élections)



Ensuite j'ai assemblé les deux parties ensemble, donnant enfin une idée générale de la pièce.
C'est le moment où je souris toute seule dans l'atelier.



Avant de les assembler, j'ai aussi réparé le nez de la demoiselle de droite.
Elle avait le nez creux. C'est plutôt intéressant comme super pouvoir, alors pardon.




Ensuite je m'occupe du dos, faut tout relier, reboucher et remodeler.



Je fais plein de mini-boules de papier que j'enfonce pour remplir la pièce.
Comme il y a déjà pas mal de résine dedans, je préfère ne pas alourdir la pièce davantage.


Je referme, adieu les petits poings et les petits papiers.
Je rajoute du voile sur le coté gauche car j'ai du décaler le buste et il faut donc rattraper tout ça.



Je ponce le voile en plâtre pour m'approcher d'avantage de la résine.
Et je modèle le voile de tête qui tombe par dessus le voile de la frangine.

J'ai bouché les interstices qu'il y avait entre les bustes et la taille.
J'ai ajouté deux plis qui n'existaient pas (en résine blanche cette fois), sous l'écharpe, pour cacher l'agrandissement de la robe.


 Je renonce encore une fois l'ensemble, je modèle à la résine blanche tout les petits plis et petits liens entre les deux bustes. J'ajoute un gros plis en résine blanche, au niveau du chapelet, pour en finir avec ce petit décalage du bras.
Je refais également le bout de l'écharpe qui rejoins désormais le voile de sa soeur.



Les pupilles des yeux du modèle de droite étaient sculptés, ce qui la différenciait beaucoup du modèle de gauche. J'ai donc rebouché ça pour harmoniser les deux visages.
Une fois l'ultime ponçage enfin terminé, c'est l'heure des 4 couches d'apprêts.




La prochaine fois que vous la verrez, elle aura pris des couleurs, et ce ne sera pas parce qu'elle sera sortit chercher son gosse à l'école sans crème solaire un jour de canicule.



mardi 20 juin 2017

Optimisation de l'espace sur le buffet

Dans mon travail j'utilise principalement deux représentations de la Vierge:
Notre Dame de Lourdes et Notre Dame de la médaille miraculeuse.




Ce sont les modèles les plus répandus, ce sont ceux qui ont marqué l'inconscient collectif du 20 ème et 21 ème siècle.
Et ce sont les modèles que l'on retrouve le plus sur les buffets de nos grands-parents, à coté de la soupière vide qui sert de vide poche, de la biche et son faon en bois taillé grossièrement, et des vases réalisés dans des douilles d'obus.



 

(Photos provenants d'EBAY)

Pour faciliter le ménage sur le buffet, je propose de fusionner ces deux modèles de Sainte Vierge ultra répandus.

Toutefois, bien qu'il s'agisse de la Sainte Vierge pour les deux modèles, leurs positions les rends très différentes, laissant imaginer des personnalités distinctes. 
Notre Dame de Lourdes semble absorbée dans son monde intérieur, les bras repliés sur elle, en prière, nous laisse en dehors de la scène.
Notre Dame de la médaille miraculeuse, la vierge orante (bras ouverts), nous invite à nous approcher dans un geste rassurant, maternel. Elle semble ouverte au monde, nous faisons partie de son univers.

Ces deux représentations me font donc plutôt l'effet de soeurs, plutôt que d'une personne unique.
J'ai choisi de garder leur deux personnalités en les fusionnant.
C'est pourquoi j'ai pensé aux soeurs siamoises.
Pour moi "Soeurs siamoises" n'est pas sans faire référence à FREAKS bien sûr, un film étrange qui m'a énormément marqué.
Toutefois je n'imagine pas mes soeurs siamoises comme celles du film, Daisy et Violette Hilton (1932), qui ont 4 jambes et 4 bras.



Peut être une autre fois, je ferais une autre fusion en ne prenant pas en compte les différentes significations de la personnalité de la Vierge suivant le modèle mais seulement la position purement physique. Et là alors il n'y aura qu'une seule tête et Quatre bras.
Mais ça, c'est une autre fois.

Pour aujourd'hui, intéressons nous à ce projet des soeurs siamoises.
Il a fallu tout d'abord trouver deux modèles de saintes vierges de même taille.

J'ai trouvé ça dans mon stock bien sûr.
Malheureusement l'une des deux a une boite crânienne surdéveloppée.
Je pense que le sculpteur a confondu avec l'extraterrestre de Roswell. 



Peut être qu'il avait beaucoup de commandes en même temps le pauvre. 
Et puis à la dernière minute, il s'est dit "Ah non Merde c'est la sainte Vierge! Je vais lui rajouter des cheveux et pis on y verra que dalle."

D'ailleurs la Sainte Roswell fait partie des idées griffonnées dans mon carnet.
C'est drôle!

Enfin bon, là ça ne m'arrange pas vraiment, alors il faudra que je m'occupe d'harmoniser les deux visages pour que leur style soit plus proche.

Mes modèles de départ, dans leur jus:


 (T'as repéré Notre Dame de Roswell au moins ?)

Je commence par un petit décapage de Notre Dame de Lourdes.
Je ne m'enquiquine pas avec le socle, il va dégager.
J'ai choisi de garder la robe avec la ceinture-écharpe de ce modèle, mais de garder le socle du modèle de la médaille miraculeuse.
Ainsi je garde des éléments fort des deux modèles, La ceinture bleue et le serpent.



Ensuite je lui retire un bras parce qu'elle n'en aura plus l'utilité et qu'il me gêne pour couper la pièce.



Avec ma Dremel je réalise une ligne de petits trous qui vont permettent de prédécouper la pièce.
Le chapelet qui passe au dessus du bras m'empêche de découper la pièce sous le bras,  car il me faudra décaler le buste afin que les deux bustes se rejoignent à la taille, et je ne veux pas que le chapelet soit interrompu pour reprendre avec un décalage.
Je tricherais donc sur le bras.


C'est comme les jeux pour enfants, il suffit ensuite de relier les pointillés, et hop le tour est joué!


Je recommence pour la séparer du socle.
J'ai choisi de garder ses pieds à elle, tant pis si ils ne sont pas bien placé pour écraser la tête du serpent, parce qu'au moins ça donne à la silhouette une meilleure cohérence par rapport aux positions des jambes.



Et je sépare également la robe du voile, car elle ira se coller au voile de l'autre modèle.



Voilà, le puzzle est commencé!



Je la libère d'une épaule et la laisse attendre sagement que sa soeur soit prête à son tour.



Je reprends donc madame Roswell, que je prédécoupe également.





Ensuite je la sépare de son socle car ce sera plus facile pour fusionner les deux pièces.


Voilà, une première vue d'ensemble avec les premières pièces du puzzle encore grossièrement découpées.


 A très vite pour la suite !