mercredi 1 février 2017

Ni brosse ni démélant.

C'est la note "salon de coiffure" aujourd'hui!
Non, nous n'allons pas en profiter pour lire de vieux magazines Gala en portant une blouse noire pleine de petits cheveux pendant qu'un inconnu nous masse le cuir chevelu et que nous feignons de ne pas trop prendre de plaisir dans ce salon au nom improbable provenant d'un jeu de mots dont seuls les coiffeurs ont le secret.
Mais nous allons parler cheveux, oui, che le veux (pardon).
Pour cette sainte Elisabeth aux longs cheveux, j'avais donc décider d'accentuer cette caractéristique, puisque c'est ce qui avait plu à mon papa.
Je suis comme ça moi.
Quand tu aimes quelque chose, je te l'offre multiplié par 100 . Alors t'as intérêt d' être sûr de ce que tu aimes.
Et comme elle avait attendu si longtemps (environ 2 ans) pour que je m'occupe d'elle, ses cheveux devaient forcément être hyper hyper longs, vu l'attente!
Forcément quand on parle de cheveux ultra longs, tout le monde pense à Raiponce, enfin surtout celui de Disney.

Mais comme à chaque fois que Disney passe... les contes trépassent.
Parce que Le Raiponce de Disney n'a pas grand chose à voir avec le conte original des frères Grimm.
(Ceci dit je me souviens d'avoir apprécié le Raiponce de Disney pour d'autres raisons)

Dans ma bibliothèque j'ai conservé un livre de mon enfance: "Mon plus beau livre de contes" de 1985 (oué ça va hin, no comment).  Dedans il y a une version simplifiée-raccourcie de l'histoire de Raiponce d'après les très joyeux et farceurs Jacobs et Wilhelm Grimm.
Faites vous plaisir:


J'espère que vous aurez apprécié le passage où le prince a les yeux crevés en tombant de la tour.

Ma Sainte Elisabeth va pas devenir blonde comme ces deux représentations ci dessus. 

Elle sera rousse.
Car il ne peut en être autrement.
Parce que je sais que ça compte pour mon papa. Et pour moi aussi, forcément.
Et pour ma coiffeuse peut être, qui ajoutera qu'on dit plutôt blond vénitien en ce qui me concerne.

Alors comment s'y prendre pour lui faire pousser des cheveux ?

D'abord faut la préparer doucement.
L'air de rien, on commence par un petit massage de l'épaule à la résine.
Puis on s'attaque au socle, pour que mademoiselle soit bien stable pendant la pousse des cheveux.



Maintenant y a plus qu'à fixer une barre en aluminium au préalablement mis en forme. 
Certains coiffeurs disent mise en plis pour cet étape.


Et là on commence à faire dégringoler la chevelure sur la tige.



Et on avance comme ça jusqu'au bout. Mèche après mèche.
Sans oublier d'en faire pousser une devant aussi.
Comme ça elle passera dans la main qui ne tient plus rien, et qui va enfin pouvoir faire quelque chose: Se tripoter les cheveux.



On continue d'accumuler les mèches.



On fait passer une autre mèche par dessus l'épaule, histoire de rendre compte de l'importante masse de cheveux qui se déversent.



On y est presque presque.



Mais là, faut vraiment faire quelque chose pour ce crâne plat mademoiselle. 
Je vous fais un petit brunching discret pour donner du volume.




Et pis tant qu'on y est, ça ne vous embête pas si notre esthéticienne vous retouche un peu le nez et vous rabote légèrement le menton ?



Il me faut bien deux jours pour poncer toute cette tignasse.
Les coiffeurs, ils appellent ça du gel coiffant.



Et puis comme ça ne me convient pas finalement, je reprends une bonne partie de la chevelure, pour texturer les mèches d'une façon différente, en essayant d'être au plus près de la texture de cheveux existante.
Le coiffeur lui, vous dira : "Je vous ai collé des extensions avec la même couleur et la même épaisseur que vos cheveux naturels."



Alors oui ça fait des cheveux très longs.
Mais rappelez vous qu'elle attend depuis deux ans qu'on s'occupe d'elle.
Ils ont eu le temps de pousser et de passer par dessus le socle pour tomber sur la table.



C'est bien mais... je trouve qu'il manque un petit quelque chose...
Quelque chose qui rappellerait qui elle était.



Des roses! mais oui bien sûr!
Sainte Elisabeth faisait apparaitre des roses! 
(Oui souvenez-vous, comme interflora!)


Pourquoi pas une couronne de fleurs comme on voit quelques fois sur la sainte vierge ?
Comme sur ce modèle que j'aime tant et que j'ai utilisé notamment pour Mère Nature:



Ça tombe bien je suis tombé par hasard sur de jolies petites roses, toutes prêtes, destinées à la fabrication de bijoux. Oh joie! Pas besoin de passer deux semaines à faire des roses miniatures moi-même !
Oui j'ai fait ma feignasse. 
Mais la feignasse ingénieuse. 
Ça change tout.



J'ai percé les roses auxquelles j'ai fixé des épingles.



J'ai fait quelques trous pour coller les épingles à têtes de roses.



Puis j'ai comblé l'intérieur des roses afin quelles soient moins fines, pour harmoniser avec la statue dont les détails ne sont pas si fins.
J'ai ensuite ajouté des feuilles et un ruban.
J'ai volontairement  incliné la couronne de fleurs.




Cette couronne ne vous rappelle pas quelque chose ?
Moi je trouve qu'il y a un petit coté FEMEN , et ce n'est pas pour me déplaire!


Bon là c'était pas le sujet de cette pièce ...
mais pourquoi pas pour une autre pièce! :-)
Ouiiiiiiiiii, je dis OUIIIIIII !!! 


Revenons-en à nos cheveux pour l'instant.
Encore une petite journée de ponçage et c'est bon!



Quelques couches d'aprêt avant de passer à la coloration.
Les coiffeurs font toujours ça.
Tu sais, quand tu veux les cheveux bleus, ils te font d'abord passer en blond(e) pour ça.
Ben là c'est l'étape blonde.


Mais ça va pas durer. 

Remarquez comme elle peut également faire léviter ses cheveux  comme personne.
Pas sûr que le Vatican ait déjà vu ça.

Et notez aussi comme je suis une élève studieuse qui tente de mémoriser son vocabulaire pour le cours de japonais, tout en peignant (participe présent de peindre).

Pas sur que les coiffeurs puissent en faire autant en peignant (participe présent de peigner).

N'hésitez pas à me faire signe si vous voulez connaitre d'autres participes présents.
C'est ma nouvelle passion.



















jeudi 19 janvier 2017

Surprise!

Alors On va dire que tu t'appelles Jeanne d'Arc, Ok ?
Alors je me lance et je te grattouille cette vilaine peinture blanche.


Je gratte tout bien comme y faut, jusqu'en bas sur le socle.
Et là, grosse surprise, une inscription cachée sous la peinture révèle ton nom !
Mais ? Que vois je ? NAN !!! C'est Pas possible! 
 Point de Jeanne ! Point du tout!
C'est une ELISABETH !!!
Bah ça Alors!


J'avais déjà travaillé une Sainte Elisabeth, mais elle n'avait rien à voir du tout! Du tout!
J'avais fait Sainte Force avec celle là.


Du coup je me suis précipitée sur mon ordi et je ai frappé google très fort, parce que je lui en voulais beaucoup de ne pas avoir trouvé de Sainte Elisabeth lors de mes recherches.

Pour se rattraper il m'en a trouvé une tripotée, toute plus différentes les unes que les autres.
Pour compliquer les recherches il m'a trouvé deux Saintes Elisabeth. 
Elisabeth de Hongrie et Elisabeth du Portugal.
Quelle idée d'avoir deux Saintes avec le même prénom, comment vous voulez travailler dans ces conditions! je m'insurge!



En faisant d'autres recherches je découvre que Elisabeth de Hongrie est la tante de Elisabeth du Portugal qui s'appelait pas comme ça mais qui a pris le nom de sa tantine. C'est pas mignon ça?
Du coup elle a fait comme tata, elle à nourrit les pauvres, soigné les malades, aidé les plus démunis, et à fait apparaitre des roses dans sa robe.


J'ai trouvé d'autres Saintes Elisabeth aussi, mais j'ignore si elles ont fait apparaitre des roses.
Quoique, à notre époque, avec Interflora c'est beaucoup plus facile.


Dans mon Album de famille aussi j'ai trouvé une Elisabeth, tout à droite sur la photo ci-dessous. 
C'était mon arrière grand-mère, avec son petit sac à main.
Son truc à elle c'était de faire apparaitre des bonbons de dessous son coussin de fauteuil.
Rien que pour ça elle devrait être canonisé.
Ou bonbonisé.


Pour finir, je n'ai trouvé absolument aucune Sainte Elisabeth ressemblant exactement à celle que m'a ramené mon papa.
Je pense que ce qui lui manque, collé à l'épaule et la main était une "Palme". 
Regardez à nouveau sur l'image des 8 Elisabeth de Hongrie et repérez le bas relief en bois, en haut à droite, vous verrez une palme sur son bras.
 Rien à voir avec une Palme D'or à Cannes, bien que son état d'adoration soit remarquablement bien joué, j'ai bien peur qu'elle ne remporte pas la palme du meilleure rôle féminin cette année.
Il s'agit en fait de la palme attribué aux Martyrs de l'église catholiques.
Vachement moins glamour, pas de tapis rouge, ni robes à paillettes, ni champagne.


Je n'ai pas eu le même coup de coeur que mon papa pour cette statue.
Peut être à cause de son arrière crâne tout plat?


Mais lui je sais exactement ce qui lui à plu.
Ses longs cheveux.


Ah très bien, tu aimes les longs cheveux ?
Ok, je m'en occupe!






mercredi 18 janvier 2017

Qui suis-je ?

Il y a quelques années, mon père a eu un coup de coeur pour cette statuette dénichée en vide grenier et il m'a demandé de la transformé.
Quoi?
Mais...mais... ce n'est pas une Sainte Vierge! 
Damned !!!
J'étais bien ennuyée de ne pas savoir de quelle sainte il s'agit.
Pour travailler dessus, je voulais quelques éléments de réflèxion, une histoire, un indice.
J'ai fait quelques recherches sur le net, mais c'est difficile de chercher un modèle précis quand justement, il manque un élément important pour l'identification. Un élément qui se trouvait dans sa main et qui semblait également reposer sur l'épaule.
Je gardais bien en tête le modèle, et à chaque brocante j'ouvrais bien l'oeil, dans le cas ou je rencontrerais une statue similaire, avec une inscription en bonus.
Mais le temps passe, et ...rien du tout!
J'ai déjà beaucoup attendu pour ce projet, alors, je me dis que tant pis, il faut le faire, même si je ne sais pas qui c'est. Papa l'attends depuis longtemps déjà. Et puis j'ai mon idée pour la transformation.

Je retourne alors sur le net et je cherche toutes les jeunes saintes au regard perché, les cheveux longs détachés, sans voile, la main sur le coeur,  tenant quelque chose dans la main. 
ça fait beaucoup d'éléments à trouver. 
Le problème c'est qu'il manque toujours un ou plusieurs éléments de cette description dans ce que je trouve.


Voici quelques unes des statues étudiées lors de mon enquête.
Alors vous en pensez quoi vous? vous diriez quoi ?


Ah la la ! Ça en fait des saintes avec la main sur le coeur !
Tout le monde fait la même pose ?
Qu'est ce que c'est que cette mode?

J'avais quand même fini par me décider pour l'une d'entre elles, histoire d'avancer.
Comme les enfants quand ils s'attribuent des rôles, du genre: "Alors toi on dira que tu t'appelleras comme ça"
Donc j'ai commencé à décaper la statue.
Et là... oh! Miracle! 
Une inscription apparait sous les couches de peintures!
Alléluia ! 
Je sais qui c'est!
JE SAIS !
Mais...mais... quelle surprise! 
J'aurais jamais pensé que c'était elle! 
Elle fait partie des 9 représentations de saintes présentes ici, mais elle n'avait pourtant pas retenue mon attention dans les recherches.

Saurez-vous la retrouver ?

lundi 19 décembre 2016

Zebra très bien compris le concept ?

Alors "Zebra-conception" c'est une sainte vierge et un zèbre. C'est l'immaculée conception, version zébrée quoi.
- Oui oui oui, me direz vous, mais c'est bien sûr, exactement, voilà, tout à fait.
Alors que bon, là pour le coup  vous voyez pas vraiment où je veux en venir.
Il suffit de cliquer >><< pour commencer à avoir un début d'illumination. (J'aime bien faire de belles promesses)
Ma Zebra conception dois nous/me rappeler que l'intelligence n'est pas l'apanage de l'homme.
N'en déplaise aux misogynes, ou à mon manque de confiance en moi.
J'aime bien attribuer aux femmes de super pouvoirs, à travers l'image de la sainte vierge.
Je m'y prends de bien des façons différentes, depuis des années, pour tirer un peu la couverture sur nous, parce que merde, il fait froid la nuit quand l'autre il tire toute la couette et qu'il s'accroche dessus comme à sa vie.
Le Super pouvoir de "Zebra conception" c'est son intelligence, malgré les trompeuses apparences.


Maintenant que vous comprenez mieux le cheminement de pensée qui m'a conduit jusqu'à cette association inattendue je peux vous emmener faire un voyage dans le temps qui commence le 10 novembre 2016.

Ce jour là, tout était normal.
Notre dame de Lourdes aussi.
Elle tentait de se fondre dans le décor du mieux qu'elle pouvait.


Elle était pas toute parfaite mais cela ne l'avait pas empêchée de faire une belle rencontre, l'ami zèbre.


Une belle amitié est née entre ces deux là. 
Toute décapée, elle a commencé à ne plus tenir debout, trop fragile sans doute.



Faut croire que c'était pire que ce qu'on pensait, car elle a perdue la tête sous nos yeux.




Mais j'étais prête à tout pour la sauver:
J'ai jeté son ami dans l'alginate.


Il a plutôt bien pris la chose. 
Il m'a même donné un coup de main, euh, de sabot, pour surveiller la prise de plâtre dans le moule.


Mais ça lui a fait drôle d'effet quand il s'est vu en double albinos. 



Et puis il a commencé à chouiner quand j'ai installé la tête d'équidé sur la Lady, parce qu'il avait trop peur qu'elle ressemble à un cheval pour le reste de sa vie.


Je l'ai rassuré et il m'a promis de se reprendre.
Je l'ai envoyé en colonie de vacances dans un safari-parc pour avoir la paix.
Pendant ce temps là, j'ai avancé le cou, du coup.



Je lui ai remis son voile aussi, je voudrais pas qu'elle prenne froid, je vous rappelle qu'on est encore au mois de novembre à ce moment là (le 25 exactement ici). 


Je lui dessine quelques rayures dans le cou.
Oui je fais du tatouage aussi.


Et puis là, je ne m'y attendais pas: Hop! 
D'un seul coup elle se retourne et me montre son profil droit!
Si je m'attendais!
Quelle frousse j'ai eu!


Ah mais c'est parce que l'ami était revenu de sa colonie de vacances ! Elle l'avait entendu arriver, c'est dingue!
Du coup je l'ai autorisé à surveiller à nouveau la prise du plâtre vu que ça semble lui plaire ce boulot là.


Avec ce petit pot de plâtre j'ai sur-élevé le socle de notre dame.
ça m'ennuyait qu'elle soit si près du sol.


Et puis avec la résine j'ai fait des petits effets typiques des socles de cet époque.
(époque novembre 2016 rappelez-vous)


La transformation du volume est maintenant terminée.
Vous avez maintenant voyagé jusqu'au 1er décembre. Bravo!
J'espère que vous n'avez pas trop mal au crâne avec tous ces voyages!


Vous sentez comme l'amitié semble s'être renforcée entre ces deux là?
Ah c'est mignon hin...


Et même après l'apprêt (oui j'aime bien cette blague), l'ami est toujours là.




Grâce à son ami, la Sainte Vierge à donc retrouvé toute sa tête.
C'est beau l'amitié.

Si tu veux lire le texte qui a aidé "Zebra conception" et son ami Zebre à mieux s'acccepter comme ils sont, c'est >>ICI<<.  Et peut être même tu vas découvrir que tu ressembles plus à un zèbre que ce que tu pensais!